Articles avec #mac tag

Publié le 8 Mars 2010

Apple : La sécurité avant tout
 Après avoir embauché au mois de mai 2009, Ivan Krstic , directeur de la sécurité chez One Laptop Per Child, afin de l'intégrer dans l'équipe en charge de la sécurité sur les systèmes Apple.

 Voici une nouvelle recrue pour la firme de Cupertino, en la personne de Window Snyder qui rejoint Apple en tant que Senior Security Product Manager. Sa carte de visite est assez impressionnante puisqu'elle a fait une longue carrière chez Microsoft puis en 2006 elle va du côté de la fondation Mozilla pour renforcer la sécurité de Firefox qu'elle quitte en 2008 pour devenir Consultante indépendante.

 Sa mission reste discrète mais au vu de ses antécédents, il semblerait qu'elle soit en charge de la sécurisation du navigateur maison Safari ou des services en ligne d'Apple.

Voir les commentaires

Rédigé par DarkNight

Publié dans #Mac

Repost 0

Publié le 21 Février 2010

Apple : Steve Jobs ne Flash pas pour Adobe
 Le PDG et co-fondateur d'Apple, Steve Jobs, n'a pas été tendre avec le format Flash d'Adobe. Cette technologie racheté à Macromedia est indispensable pour regarder des vidéos sur des plate-formes de partage comme YouTube ou Dailymotion mais c'est également un logiciel qui permet de créer des jeux ou des applications.

 Flash devient tout naturellement un concurrent sérieux pour la firme à la pomme qui vend également des jeux sur l'App Store pour ses appareils mobiles : iPhones, iPods et iPads. D'où la réaction du Boss de vouloir écarter ce gêneur.

 Lors de l'inauguration de l'Ipad, Steve Jobs avait laissé entendre l'absence du format Flash qui n'était pas compatible avec sa tablette, parce que cette technologie est devenue désuète.

 Depuis, lors de sa tournée promotionnelle, il présente les mérites de sa tablette auprès des grands médias notamment pour la presse écrite. Depuis la baisse régulière des journaux papier, elle espère se relancer avec les tablettes tactiles pour diffuser des versions électroniques. Lorsqu'il vient faire une démonstration de l’iPad dans les bureaux du Wall Street Journal, le quotidien diffuse déjà son journal sur le Kindle, le livre électronique d'Amazon, et prévoit d'ajouter des vidéos au format Flash. Le discours sera simple : faire en sorte de montrer les défauts de l'application pour convaincre d'abandonner cette technologie.

 C'est le site Valleywag qui rapporte l'entretien, entre le fondateur d'Apple et des journalisme du quotidien, et relate les critiques fracassantes de Steve Jobs, ce dernier a traité les développeurs d'Adobe de "paresseux","Ils ont tous le potentiel pour faire des choses intéressantes mais refusent simplement de les faire…. Apple ne supporte pas Flash car c’est tellement buggé." avec un risque de plantage sur les ordinateurs Mac. Il considère son processeur de “CPU hog” (un porc pour le CPU), il consommerait trop de ressources causant des failles de sécurité.
"Nous ne passons pas de temps sur une technologie dépassée", aurait-il conclu sur le site Valleywag.

 Autre problème en théorie, la consommation d'énergie, un iPad équipé de la technologie Flash réduirait l’autonomie de la tablette tactile à une heure et demi, alors que sans, elle pourrait fonctionner une dizaine d'heures. Mais il y a beaucoup de mauvaise foi de la part du patron d'Apple car les tests ont été fait sur d'anciennes versions de Flash, avec l'arrivée de Flash 10.1 qui incorpore une accélération matérielle cela réduirait la consommation. Il est vrai par contre que la version 10.1 est prévue pour fonctionner sur tous les systèmes d'exploitation sauf pour Mac OS X.

 Le Flash est aussi obsolète que ne l'étaient les disquettes, l'interface Firewire 400, les premiers écrans LCD rétroéclairés et le CD depuis l'avènement du DVD. Comme alternative pour diffuser des vidées, Steve Jobs recommande le codec H.264 compatible avec la plupart des navigateurs. Mais cette technologie est un format propriétaire donc payante, et qu’elle ne propose pas toutes les fonctions de Flash pour les applications Web enrichies (Rich Internet Application) alors que d'autres codecs existent et sont gratuits comme Ogg Theora.

 Non, vraiment, y a pas à redire Steve Jobs n'aime pas le logiciel Flash.

 Shantanu Narayen, le PDG d'Adobe, a préféré ne pas répondre aux critiques de Steve Jobs. Lors du Mobile World Congres, qui s'est tenu à Barcelone, le patron d'Adobe a rappelé que "85 % du top 100 des sites Web dans le monde utilisent Flash, et que ce format délivre 75 % des vidéos sur Internet. Les jeux se basent aussi sur ce format, y compris Farmville, l'application la plus populaire de Facebook. Empêcher l'accès à ces contenus depuis l'iPhone ou l'iPad n'est pas rendre service aux clients d'Apple."
« À voir tout le contenu sur le web qui utilise Flash, ne pas permettre aux consommateurs d’accéder à ce contenu n’est pas une façon de montrer internet dans tout son éclat », ajoute t-il.

 Est-ce une déclaration de guerre entre Apple et Adobe ! A suivre...

Article similaire
- Adobe mise à jour du lecteur Flash

Voir les commentaires

Rédigé par DarkNight

Publié dans #Mac

Repost 0

Publié le 31 Janvier 2010

IPAD d'APPLE : la tablette numérique fait déjà parler d'elle
 Mercredi 27 janvier, Steve Jobs patron d'Apple a dévoilée lors d'une conférence de presse à San Francisco le dernier né de la firme à la pomme, une tablette tactile multimédia baptisée iPad, qui sera disponible au printemps.

 Cette tablette ressemble à un iPod Touch géant, qui permettra de surfer sur Internet, de consulter des journaux en ligne, ou de lire des livres électroniques, sans oublier les fonctions classiques comme écouter de la musique, regarder des vidéos ou des photos et de l'utiliser comme console de jeux.

 Mais ce petit bijoux de technologie suscite quelques inquiétude.

Attention aux arnaques

 A quelques jours de sa sortie, des petits malins risquent de profiter de l'occasion pour piéger les internautes en lançant des arnaques de type phishing ou par spam.

 Celà est confirmé par plusieurs spécialistes de logiciel en sécurité :

«Avant même que les consommateurs ne puissent acheter la nouvelle technologie d'Apple, l'iPad, des cybercriminels tirent déjà profit de la situation», explique Carolyn Guevarra pour Trend Micro.

«Malheureusement c'est exactement le genre d'occasion que les fraudeurs aiment saisir» a déclaré Candid Wueest, pour Symantec. Puis de rajouter «Nous pouvons aussi nous attendre dans les semaines qui viennent à des courriels indésirables et à des attaques de "phishing" faisant mention de l'iPad. Nous recommandons aux curieux d'être sur leurs gardes».

 Les cybercriminels s'arrangent pour placer leurs pages en tête des résultats des moteurs de recherche. Ainsi lorsqu'un internaute cherchera à en savoir plus sur les caractéristiques de l'iPad, il sera redirigé vers la page de cybercriminels, explique Ivan Macalintal de Trend Micro.

Sa sécurité est mise en cause

 Selon Daniel Hoffman, Directeur technique chez SMobile Systems, l'Ipad pourrait connaitre les mêmes problèmes de sécurités que l'Iphone, sachant qu'il utilise le même système d'exploitation, il est également à craindre la faiblesse du système de cryptage qui laisserait la possibilité à un pirate de récupérer les données personnelles de l'utilisateur (numéros de téléphone,  adresses email...)
"Le problème du cryptage sur l'iPhone est qu'il est réellement inefficace. Il peut être facilement contourné" commente l'expert

 D'autres mésaventures peuvent arriver pour l'Ipad,
- Sa compatibilité avec les applications de l'App Store pour iPhone et iPod Touch, l'utilisateur en téléchargeant peut récupérer et installer des programmes malveillants, ce qui est déjà arriver pour les téléphones.
- son utilisation sur des réseaux WiFi non sécurisés serait la cible d'attaque par des cybercriminels

 Mais selon l'expert "L'iPad devrait avoir des possibilités de configuration telles que l'utilisation d'un code PIN ou mot de passe et le blocage ou effacement en cas de perte ou de vol".

 L'iPhone propose un service pour aider à localiser les appareils perdus et proposer la réinitialisation à distance, mais il faut débourser quelques 100 dollars par an.

Complément d'information :
- Comment fonctionne le phishing
- Comprendre la technique du spam

Voir les commentaires

Rédigé par DarkNight

Publié dans #Mac

Repost 0

Publié le 14 Janvier 2010

 Apple : Vulnérabilité dans ses systèmes


 Cela devient une habitude pour la firme à la pomme de négliger la sécurité de son système.

 Cette fois-ci se sont des chercheurs en sécurité de SecurityReason qui ont publié une preuve de concept qui met en évidence l'existence d'une faille (découverte depuis le mois de mai) dans Mac OS X Leopard (10.5) et Snow Leopard (10.6) avec un risque « élevé » selon SecurityReason.

 Cette vulnérabilité se situe dans le code open source libc/gdtoa qui est employé dans Mac OS X, OpenBSD, NetBSD, FreeBSD ainsi que dans Firefox, KDE et K-Meleon. En exploitant cette faille une personne malveillante peut lancer un DDOS (déni de service) ou l'exécution de code à distance.

 Cette faille a été corrigée sur les systèmes open source FreeBSD - OpenBSD et NetBSD, ainsi que sur Firefox mais vu le manque de réactivité du côté Apple, il n'est pas étonnant que celui-ci n'a pas encore publié de correctif. 

 On comprend mieux les prédictions de plusieurs éditeurs en sécurité informatique qui mettent en garde Apple car leurs systèmes seront la cible des cybercriminels pour 2010.

Voir les commentaires

Rédigé par DarkNight

Publié dans #Mac

Repost 0