Sécurité : La Grande Bretagne accuse la Chine d'espionnage industriel

Publié le 3 Février 2010

Sécurité : La Grande Bretagne accuse la Chine d'espionnage industriel
 La Chine est pointé du doigt en ce début d'année, après la cyber attaque qu'a subit Google voici que la Grande Bretagne dénonce également l'utilisation de programmes malveillants.

 C'est le Sunday Times qui a pu récupérer un rapport intitulé "Les menaces de l'espionnage chinois" émit par le MI5 (le service secret britannique) accusant la Chine d'espionner des industriels britanniques qui viennent de tous les secteurs comme la défense, l'énergie, la communication et la production. La technique employée par les services secrets chinois, n'est pas nouvelle mais elle reste très subtile, puisq'elle offre des cadeaux à ces hommes d'affaires britanniques, comme des appareils photo numériques, des clé USB ou des cartes de mémoire qui contiennent des malwares (chevaux de Troie ou vers informatiques) qui une fois connecté aux ordinateurs, ils exploitent des failles de sécurité en offrant un accès à distance pour les pirates informatiques qui peuvent ainsi infiltrer les réseaux ou les serveurs mails des sociétés.

 Les services secrets britanniques sont plutôt inquiet sur ces pratiques de piratage.
"N'importe quelle entreprise britannique pourrait être concernée si elle détient des informations qui intéressent les Chinois" puis de conclure  "Le gouvernement chinois représente l'une des menaces d'espionnage les plus importantes à l'encontre du Royaume-Uni."

 Il est à noter que l'Empire du milieu ne se contente pas uniquement d'utiliser des technologiques de pointe pour obtenir des renseignements confidentiels, mais continue d'exploiter les vieilles méthodes comme le rappelle le rapport: « Les services secrets chinois sont aussi connus pour faire preuve d'une hospitalité considérable, pour flatter, mais aussi pour fournir des prestations sexuelles et autres activités aux hommes d'affaires qui permettent, ensuite, de faire pression sur eux. » ou "Les chambres d'hôtel dans les grandes villes chinoises, comme Pékin ou Shanghai, qui sont souvent fréquentées par des étrangers, sont susceptibles d'être mises sur écoute... et fouillées pendant que leurs occupants sont à l'extérieur."

 Face à ces pratiques douteuses, on comprend mieux l'édition du guide édité par l'ANSSI au sujet des déplacements à l'étranger de nos entreprises.

Article similaire
- Un passeport pour votre ordinateur

Complément d'information :
- Qu'est ce qu'un cheval de Troie
- Comprendre le fonctionnement des virus

Rédigé par DarkNight

Publié dans #Attaques Informatiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article