Célébrons les premiers Virus informatiques

Publié le 29 Mars 2011

viruspc

 

Remontons le cours de l'histoire informatique, car ce mois-ci nous fêtons deux anniversaires virtuels puisqu'il s'agit de célébrer deux virus informatiques.


Du premier virus sur PC...

 L'éditeur de logiciels en sécurité F-secure présente une vidéo pour célébrer les 25 ans du premier virus sur PC : Brain

 Mikko Hypponen, directeur de recherche chez F-Secure, est parti au Pakistan retrouvé les concepteurs de Brain, deux frères Amjad Farooq Alvi et Basit Farooq Alvi qui sont à l'origine du premier virus ayant infecté, via des disquettes, les PC grand public, nous sommes pour les plus jeunes en 1986.

 Contrairement aux malwares que nous connaissons actuellement dont le but des cyberpirates est de dérober des données personnelles, voler des comptes bancaires à partir de programmes malveillants, à l'époque il existait une éthique comme l'expliquent les frères Farooq Alvi.

 Brain n’avait pas été conçu pour être un virus de destruction, le but était de vérifier les fonctions du système d’exploitation de l'époque MS-DOS et de voir s'il contenait des failles de sécurité, c’est pour cette raison que les deux frères avaient inclus dans le programme leurs coordonnées :

Welcome to the Dungeon
(c) 1986 Basit & Amjad (pvt) Ltd.
BRAIN COMPUTER SERVICES
730 NIZAB BLOCK ALLAMA IQBAL TOWN LAHORE-PAKISTAN
PHONE :430791,443248,280530.
Beware of this VIRUS....
Contact us for vaccination............ $#@%$@

 En complément de la vidéo qui retrace l'histoire de Brain, F-secure a réalisé une infographie regroupant les 25 virus les plus dangereux, à noter que chaque virus représente une image de Space Invaders, clin d'oeil pour les nostalgiques de jeux vidéo.

Vidéo Brain – A la recherche du premier Virus sur PC



...Au premier ver sur un réseau

 Il y a 40 ans, issu d'un projet expérimental, le ver Creeper (en référence à un des monstres dans Scooby Doo) créé par Bob Thomas en 1971, fut introduit dans le réseau ARPANET, l'ancêtre d'Internet, pour étudier son potentiel à s'autorépliquer.

 Mais comme Brain, il n'était pas destiné à détruire les systèmes informatiques, plutôt du genre inoffensif puisqu’il affichait ce message sur les machines infectées : "I’m the creeper, catch me if you can!" (je suis le creeper, attrape-moi si tu peux !) puis il continuait son chemin sur d'autres machines du réseau.

 Au départ du projet Creeper était censé se reproduire, mais il avait cette particularité de supprimer sa présence avant de s'introduire sur d'autres systèmes.

 Au final, Creeper ne faisait que parcourir les réseaux et il n'aura jamais fait ou très peu ce qui était prévu, se reproduire pour infecter d'autres machines en se propageant de réseaux en réseaux.

 Comparez aux malwares ou Botnet que nous connaissons actuellement, les technologies ont bien évolué...


Source : F-secure - Physorg

 

Rédigé par Cybersecurite

Publié dans #Internet

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article