Barack Obama : son compte Twitter piraté

Publié le 25 Mars 2010

 

Le compte Twitter de Barack Obama piraté


 Un jeune auvergnat âgé de 25 ans, connu du milieu du piratage informatique sous le pseudo de "Hacker Croll", vient d'être arrêté pour avoir piraté le compte Twitter du Président des Etats-Unis.

 

 Il aura fallu plusieurs mois d'enquête pour que les autorités américaines (FBI) et françaises de l'OCCLTIC (Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication) puissent trouver l'individu, habitué à ce genre de méfaits puisqu'il a réussi à s'infiltrer sur les comptes mails du PDG de Twitter, Evan Williams, de Britney Spears, Lilly Allen ainsi que sur Facebook et la messagerie de goolge Gmail.

 

 En dérobant les mots de passe des victimes, dont celui d’administrateur Twitter (assez inquiétant tout de même), il pouvait agir aisément sur leurs contenus comme supprimer, modifier ou avoir accès à des documents confidentiels.

 Mettons de côté le Buzz médiatique de l'histoire, je voudrai revenir sur une terminologie informatique, de grâce mesdames, messieurs les journalistes de la presse écrite, de la radio ou du Web, arrêtez d'utiliser le terme Hacker pour désigner un pirate informatique.

 

 Petit rappel, un hacker désigne une personne passionnée d'informatique, il va utiliser ses connaissances pour découvrir des failles sur des systèmes informatiques ou sur les sites internet sans nuisances pour les données par contre un pirate informatiques lui il va monnayer ces découvertes ou détruire les données.

 

 Pour en revenir au sujet de l'article, selon la police "Hacker Croll" serait impliqué dans des arnaques sur la toile qui lui auraient rapporté une somme estimée à 15 000 euros. Donc le côté gentil Hacker laisse à désirer malgré ses affirmations de "n'avoir jamais eu l’intention de nuire ou de détruire".

 

 Il ne reste plus qu'à attendre le verdict du tribunal correctionnel de Clermond-Ferrand car notre pirate comparaitra le 24 juin prochain. D'après l'article 323-1 du code pénal, il encourt un maximum de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende pour "intrusion dans un système de données".

 

 Donnez Votre avis :
- Etes-vous inquiet pour vos mots de passe sur Internet ?

 

Complément d'information
- Comment créer des mots de passe ?


- Quelles traces laissent nos ordinateurs sur Internet ?

 

 

Rédigé par DarkNight

Publié dans #Réseaux Sociaux

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article