23 pour cent des navigateurs sont vulnérables car obsolètes ou anciens

Publié le 18 Novembre 2012

23% des navigateurs sont vulnérables car obsolètes ou anciens

 

L'info de cette semaine porte sur les vieilles versions des navigateurs. Kaspersky Lab met en ligne un rapport alarmant puisque 23 % des internautes utilisent des navigateurs anciens ou obsolètes.

Les navigateurs sont la pièce maîtresse pour navigateur sur Internet, mais malheureusement la majorité des cyberattaques proviennent du web, par conséquent l'utilisation de navigateurs anciens devient la cible de personnes malveillantes en utilisant les vulnérabilités ou des plug-ins du navigateur.

D'où la nécessité d'avoir la dernière version de son navigateur, pour bénéficier des derniers correctifs de sécurité et des nouvelles fonctions de protection.


Que nous apprend l'étude

L'étude vient de Kaspersky Security Network, utilisé pour échanger des données entre les clients et les experts de Kaspersky Lab en temps réel. Il aide à détecter et bloquer les nouvelles menaces, mais il est également utilisé pour mettre à jour la base de données de la liste blanche de Kaspersky Lab, contenant des informations sur des produits légitimes.


Les données recueillies nous montrent que :

- 23 % des utilisateurs utilisent des navigateurs anciens ou obsolètes
(14,5 % ont la version précédente, et 8,5 % utilisent des versions obsolètes)

- 77% des clients de Kaspersky Lab utiliser des navigateurs à jour (dernières versions stables ou bêta).

Par contre, lorsqu'une nouvelle version d'un navigateur est disponible, les internautes mettent plus d'un mois pour faire la mise à jour. A retenir qu'il ne faut que quelques heures, aux cyberpirates pour exploiter les vulnérabilités des navigateurs afin d'accéder à vos informations personnelles ou à vos données bancaires.

 

A propos des navigateurs

Le navigateur le plus populaire :

- Internet Explorer avec 37,8 %

- Google Chrome avec 36,5%

- Firefox avec 19,5%

- Opera avec 6 %


La part des versions récentes (Août 2012) :

- Internet Explorer : 80,2%

- Chrome : 79,2%

- Opera : 78,1%

- Firefox : 66,1%


Les périodes de transition (temps pour passer à la version la plus récente) :

- Chrome : 32 jours

- Opera : 30 jours

- Firefox : 27 jours


Parmi les navigateurs les plus obsolètes :

- Internet Explorer 6 et 7, avec une part de marché cumulée de 3,9%

- Du côté de Firefox, la version 6 est encore visible. Les versions anciennes représentent une part totale de 22,7 %. Cela signifie que plus de 1/5 ème des utilisateurs de Firefox naviguent avec des versions obsolètes et potentiellement vulnérables.


Kaspersky Labs signale que ce rapport a été mené principalement sur des données de ses utilisateurs. Mais les entreprises doivent également accorder une attention particulière aux résultats de cette enquête, malgré les limites accordées aux employés à installer les mises à jour des applications.

Dans un environnement professionnel, utiliser un logiciel obsolète est une pratique courante et potentiellement dangereuse, ce qui peut engendrer des failles de sécurité pour l’entreprise.


Pour télécharger le rapport complet (PDF) : Global Web Browser Usage and Security Trends

Source : kaspersky Labs


Articles complémentaires :

- Quel navigateur est le plus efficace contre les malwares ?

- IE6 Countdown le compte à rebours pour Internet Explorer 6

 

Rédigé par Cybersecurite

Publié dans #Info de la semaine

Repost 0
Commenter cet article